Histoire des Juifs de Tunisie
Le Cimetière du Passage
Site : Le Borgel
Carrés au Borgel
Sépultures célèbres
Evénements
Etudes/Travaux
Médias
L'album
Liens
Contact
Visiteur N°: 544238
retour à l'accueil contact imprimer la page en cours www.leborgel.com comme page de démarrage
Recherche
A Tunis :
Habiba MESSIKA 1903 - 1930

Habiba MSSIKA grande chanteuse tunisienne n?e en 1903 et d?c?d?e en 1930





Quina ala Habiba Mssika par Acher Mizrahi


Ya ness essmeou el ghriba Venez écouter l’impensable

Eli gara li ana Habiba Ce qui m’est arrivé à moi, Habiba


Zit men el khedma farhana Je suis entrée heureuse de mon travail

Tkhelt el farchi nassanna Fatiguée, j’ai été me coucher

Tkel aliya ouahad rhadar Sur moi s’est jeté un homme cruel

Rma aliya el nar Sur moi, il a jeté le feu

Ma tkelouch el denia nassiana Ne dites pas qu’on oublie avec le temps

Eli ameli ma khalitouch Moi, je ne l’ai pas laissé

I kamel el shar Finir le mois

HABIBA MESSIKA, ? La diva de Tunis ?


Il y avait une ?poque o? l?artiste ?tait ce dilettante aux multiples talents qui s?duisait les foules jusqu?? l?exaltation. En ce temps-l?, la vie culturelle ?tait un ?merveillement constant, une aventure sem?e de d?couvertes et d?adorations. Y a-t-il aujourd?hui un artiste qui ne regrette pas ce paradis perdu des ann?es 20 ou qui n?aspire pas ? cet id?al qui faisait d?lirer les foules et ruiner les aristocrates ??

Figure mythique de ces ann?es 20, Habiba MESSIKA illustre ? merveille cet id?al de dilettantisme parfait qui faisait d?elle une chanteuse et une actrice exceptionnelle, une ? Diva ? du tout Tunis, voil? ce qu??tait la ? belle Habiba ?, qui avait mis tous ses admirateurs au pied de son pi?destal o? elle tr?nait pour l??ternit?.
Si notre chanteuse fut connue d?abord dans les soir?es musicales priv?es, elle devint surtout c?l?bre et fit pleurer le public dans l?Aiglon d?Edmond Rostand. Son r?pertoire s?enrichit tr?s vite avec des ?uvres qu?elle puisait dans le patrimoine tunisien et adaptait ? son propre style. ? Msika ? mettait ainsi ? l?honneur ? l?antique ? (Le Atiq) et le ? foundou ? (le foundou au sens premier se disait ? propos d?un bijou pr?cieux et bien fait). ? Min Fr?g Ghzali ? est du foundou Atiq, alors que ? Bill?h y? Ahmed y? Khouy? ? est puis?e du patrimoine.
La sp?cificit? de ces chants s?enracinait dans une culture beylicale aristocrate, ?tant donn? qu?? l??poque, il n?existait pas une classe bourgeoise importante pour donner son empreinte ? la vie culturelle. Aussi, l??poque n?avait-elle point besoin de m?c?nat pour faire ?clore ses talents, puisque les nombreux admirateurs ?taient des aristocrates qui d?pensaient sans compter pour s?duire une belle artiste, telle que Habiba, pour le seul privil?ge de conqu?rir son c?ur et poss?der son talent. Habiba ?tait d?une beaut? fatale et on raconte que de richissimes amoureux avaient dilapid? leur fortune pour elle et que d?autres avaient r?pudi? leur femme?


Ador?e et g?t?e par tous, Habiba MESSIKA vivait ainsi dans un luxe incommensurable et on raconte aussi que sa coquetterie lui faisait pr?f?rer les bijoux pr?cieux pour cadeaux. Ses amoureux lui en offraient pour un simple regard ou pour une soir?e musicale priv?e. Mille et une histoires ont ?t? tiss?es autour de la Diva, et c?est sans doute cette notori?t? qui avait exacerb? la jalousie de son amant Eliaou MIMOUNI. Ce vieux Monsieur de 77 ans ?tait litt?ralement fou d?amour pour la belle Habiba. Il entreprit de construire un petit palais pour sa bien aim?e, dans la ville andalouse de Testour, mais il pr?f?ra la perdre plut?t que de la voir heureuse avec un autre homme. Il l?a tu?e en arrosant son matelas avec de l?essence. Elle mourut dans d?atroces souffrances. MIMOUNI l?a suivie quelques jours apr?s. Son enterrement au Borgel fut l?un des plus impressionnants que conn?t la Tunisie.

Nadia HADDAOUI
Extrait de la revue ATPJT 1994



Cette page a été visitée : 8472 fois
Conception et réalisation par Monique Hayoun Free counter and web stats
© Copyright 2004-2014 LeBorgel.com. Tous droits réservés.